Autoccaz
La bonne occase

Quelle est la meilleure formule d’assurance auto pour un étudiant ?

64

garcon-conduire-voitureVous êtes étudiant et vous venez d’acquérir votre première voiture ? Toutes nos félicitations ! Que votre voiture soit d’occasion ou neuve, vous devez prévoir de l’assurer, car les risques sur la route ne manquent pas. De plus, réparer une voiture accidentée peut vous coûter une fortune. Donc, autant bien se préparer dès le début. Dans cet article, nous allons vous accompagner dans vos premiers pas d’assurance auto en vous expliquant ses enjeux d’un point de vue global et financier en particulier afin que vous puissiez planifier dès maintenant le prix que vous allez débourser.

Quelle est la formule d’assurance auto la mieux adaptée aux étudiants ?

Bien que leur budget soit restreint, l’assurance auto est obligatoire pour les étudiants âgés entre 18 et 24 ans afin de leur assurer une couverture lors de leurs premières années de conduite. En effet, si on se réfère aux statistiques, plus de 16 % des accidents routiers touchent les jeunes conducteurs. Par conséquent, la souscription de ces derniers à une assurance auto est primordiale.

Par ailleurs, la formule dite « jeune conducteur » est la mieux adaptée aux étudiants. Elle protège leur véhicule contre les éventuels accidents qui peuvent survenir. Qu’il soit responsable ou pas de l’accident, l’étudiant bénéficiera d’un dédommagement matériel en correspondance avec la prime versée à son assureur.

Le prix de cette prime est variable : elle est maximale durant la première année de souscription, ensuite son prix se réduit progressivement durant les trois années qui suivent si le jeune conducteur fait preuve de vigilance sur la route (on va vous expliquer ce point en détail dans le prochain titre). Elle est dite variable, car à elle vient s’ajouter d’autres assurances que vous devez absolument avoir pour pouvoir conduire légalement parmi lesquelles on cite l’assurance santé. Les frais de cette assurance doivent être inclus dans les tarifs de la formule jeune conducteur afin de couvrir les soins de l’étudiant si jamais il se blesse dans un accident de voiture. En plus de l’assurance santé, l’assuré peut ajouter d’autres options à sa liste comme l’assurance des vitres de sa voiture, dans le but de se faire rembourser en cas de casse accidentelle du pare-brise par exemple.

Les surprimes de l’assurance auto étudiant

jeune-fille-voiturePetit rappel, dans le précédent paragraphe, nous avons parlé des frais variables de l’assurance auto pour jeune conducteur auxquels vient s’ajouter d’autres charges relatives à des assurances différentes. Vous vous en rappelez ? Eh bien, ces primes supplémentaires qui viennent s’additionner à l’assurance auto sont appelées des surprimes. Au départ, on ne vous le cache pas, le montant des surprimes est très important comparé au modeste revenu d’un étudiant. Malheureusement, pour pouvoir rouler dans sa voiture, un jeune conducteur doit suivre la procédure. Les surprimes sont obligatoires étant donné les différents risques routiers auxquels l’étudiant est exposé. Donc, s’il veut prendre le volant d’un véhicule, il doit bien s’armer. Vous l’aurez compris, les surprimes sont exigées uniquement aux jeunes conducteurs, notamment les étudiants.

En effet, il n’y a pas que les étudiants qui sont dits jeunes conducteurs, mais il existe d’autres profils qui font partie de cette catégorie, à savoir :

  • Une personne qui a le permis, mais qui n’a jamais conduit ;
  • Une personne qui n’a pas renouvelé son assurance auto durant trois années consécutives ;
  • Une personne dont le permis a été annulé.

Ceci étant dit, si aucune erreur n’a été commise durant les premières quatre années de conduite, les surprimes seront annulées. Dans ce cas, l’étudiant n’aura qu’à payer les frais de son assurance auto. Par ailleurs, avant d’être annulées, les surprimes sont réduites annuellement avec des taux variés selon que le conducteur est accompagné ou pas. En contrepartie, si l’assuré n’a pas fait preuve de prudence ou de vigilance sur la route durant les autres premières années de souscription à l’assurance auto, les surprimes seront doublées.

S’inscrire sur l’assurance auto d’un autre conducteur

Se servir du véhicule d’un autre conducteur permet à un étudiant de ne pas souscrire lui-même à une assurance. Mais cela implique une augmentation des cotisations du premier conducteur et utilisation non-régulière du véhicule par l’étudiant.

Être conducteur secondaire

Le détenteur d’une assurance auto peut choisir de mettre un étudiant comme conducteur secondaire. Cela sera repris dans le contrat et l’étudiant pourra conduire le véhicule de temps en temps seulement. Il bénéficiera de la même protection que le premier conducteur, ne devra pas payer de cotisations ou de franchise en cas d’accident où sa responsabilité est engagée.

Être conducteur occasionnel

Un conducteur principal peut parfois prêter sa voiture à un étudiant, sans que cela soit repris dans le contrat d’assurance. L’étudiant sera alors protégé par une garantie de responsabilité civile. Certaines assurances ne permettent pas que le statut de conducteur occasionnel soit donné aux jeunes conducteurs.

You might also like

Comments are closed.