Autoccaz
La bonne occase

Moteur reconditionné : Processus, avantages et coût

35

Plusieurs issues se sont de plus en plus développées aujourd’hui pour tirer un maximum de profit d’un moteur usagé. Parmi celles-ci, figure le reconditionnement dont l’intérêt est incontestable. Un moteur reconditionné est un moteur qui entame une deuxième vie et affiche les mêmes performances qu’un moteur neuf. En effet, tout ce qui pouvait être usé a été remplacé. Mais que se passe-t-il lors du reconditionnement d’un moteur ?

Moteur reconditionné : qu’est-ce que c’est ?

Un moteur reconditionné désigne un moteur usé qui a été sujet à d’importantes réparations. À l’issue du reconditionnement, le moteur prend naturellement une nouvelle vie et est identifié à un moteur neuf. Il faut noter que les performances d’un moteur reconditionné sont généralement identiques à ceux de moteurs neufs.

Pour reconditionner un moteur, il suffit d’effectuer un échange de toutes les pièces usagées dont il est pourvu. Il peut s’agir :

  • Moteur reconditionnédu bloc moteur ;
  • du vilebrequin ;
  • des roulements primaires de vilebrequin ;
  • des principaux roulements de l’arbre à cames ;
  • des pistons et des pièces accessoires que sont les axes et les clips ;
  • des poussoirs de soupape.

Cet échange est précédé notamment d’un diagnostic dont le but est d’identifier les pièces usagées. D’ailleurs, c’est pourquoi le reconditionnement d’un moteur ne peut s’effectuer sans l’appui d’un expert.

Il faut le dire, le moteur reconditionné n’a rien à envier à un moteur neuf, car leurs performances sont quasi identiques. Le reconditionnement peut donc être considéré comme un procédé de réparation fiable. Il est d’ailleurs l’un des procédés de rénovation de moteur les plus recommandés.

Comment fonctionne le reconditionnement du moteur ?

Le reconditionnement du moteur n’est bien évidemment pas une tâche facile. C’est donc pour cela que les professionnels sont mieux placés pour réaliser ce travail. Reconditionner un moteur exige en effet une certaine procédure. Le processus peut être regroupé en 3 grandes étapes.

Le démontage et le nettoyage du moteur

Cette étape consiste à démonter le moteur. L’huile à moteur est vidée une fois ce dernier démonté jusqu’à ce que le carter soit vide. Inspectez ensuite le moteur après l’avoir ouvert et nettoyé convenablement. L’inspection consistera à faire le point des pièces du moteur qui sont totalement endommagées, celles qui sont presque usées et celles qui sont encore en parfait état.

Le rechange des pièces endommagées

Les résultats de l’inspection du moteur ayant révélé les pièces à changer, il convient ensuite de les remplacer par des pièces de rechange neuves ou remises à neuf. Il s’agit de l’étape principale du reconditionnement de moteur. N’oubliez pas aussi de remplacer les joints par des neufs.

L’assemblage du moteur

L’assemblage du moteur est l’étape suivante après le rechange des pièces défaillantes. Il consiste à retourner chacune des pièces à leur place de départ. Changez l’huile à moteur après avoir fermé le moteur et remontez-le.

Après cela, n’oubliez pas de tester le moteur afin de juger de son bon état de marche et de faciliter son rodage.

Pourquoi reconditionner son moteur ?

De nombreuses raisons peuvent vous amener à reconditionner votre moteur. La principale est bien évidemment le coût. En effet, ce procédé coûte moins cher que l’achat d’un moteur neuf, pourtant les deux ont généralement la même finalité. Cette technique permet particulièrement à votre moteur d’être plus performant. Cela est dû aux normes respectées lors de la réalisation de travail.

Outre le coût, les bruits de coups forts, les bruits de claquement ou de grincements provenant du moteur peuvent aussi vous pousser à reconditionner celui-ci. Il ne faut pas oublier également : les difficultés de démarrage, l’huile à moteur qui finit plus rapidement ou tout autre problème émanant du moteur.

Quel est le coût du reconditionnement d’un moteur ?

Un moteur reconditionné est une alternative économique et écologique. Sur le plan technique, c’est une solution beaucoup moins onéreuse. Cependant, il n’existe pas de prix prédéfini en ce qui concerne le procédé de reconditionnement. Ce dernier varie en effet selon certaines particularités.

Parmi celles-ci, figure l’envergure des réparations effectuées. Les ressources utilisées pour effectuer le reconditionnement sont également des critères qui influencent le prix. Il faut toutefois noter que pour acquérir un moteur reconditionné, vous devez compter en moyenne entre 1000 et 3000 €.

Conclusion

Le reconditionnement du moteur est le moyen par excellence pour redonner vie à un moteur qualifié de vieux ou d’usé. Il permet d’utiliser le plus longtemps possible un moteur. De plus, il est moins coûteux que l’achat d’un moteur neuf. N’hésitez donc pas à expérimenter le moteur reconditionné. Toutefois, cette réparation aussi importante doit être réalisée auprès des experts pour sa réussite.

You might also like

Comments are closed.