Autoccaz
La bonne occase

Comment changer un poussoir hydraulique ?

36

Le poussoir hydraulique désigne une pièce mécanique présente dans tout moteur de véhicule fonctionnant à l’essence ou au gas-oil ; qu’il soit moderne ou ancien. Il fait le lien entre l’arbre à cames et les soupapes. Cet équipement est constitué de deux chambres selon la plupart des modèles, lesquelles sont mises sous pression par l’huile à moteur. Peut-être désirez-vous en savoir plus sur cet accessoire et particulièrement comment le changer en cas de dysfonctionnement. Obtenez réponse à votre préoccupation dans cet article.

Les différentes étapes pour changer un poussoir hydraulique

Le remplacement d’un poussoir hydraulique est une activité complexe. Cette intervention nécessite que le moteur soit démonté. Il est donc déconseillé à toute personne ayant peu de connaissances en mécaniques d’y procéder. Avant de passer aux étapes du changement de cet équipement, il convient de citer le matériel indispensable. Vous aurez en effet besoin de :

  • une paire de gants de protection ;
  • un cric ;
  • l’huile à moteur ;
  • une clé dynamométrique ;
  • une boite à outils ;
  • des lunettes de protection.

Une fois que vous vous serez de ces éléments, vous n’aurez qu’à suivre les étapes suivantes afin de changer votre poussoir hydraulique.

1re étape : mettez votre moteur au PMH

moteurLe point mort haut correspond à la position dans laquelle le piston atteint le point le plus élevé de sa course à l’intérieur du cylindre. Servez-vous du volant afin de détecter la position des pistons. Enclenchez la troisième vitesse puis à l’aide du cric, soulevez une roue que vous ferez tourner dans le sens des aiguilles d’une montre. Cela mettra les pistons en mouvement et vous pourrez voir s’actionner les culbuteurs. Ne cessez de tourner la roue que lorsque le premier piston est au plus haut.

2e étape : déplacez la courroie de distribution et retirez le couvre-culasse

Desserrez le galet tendeur et retirez les carters de la courroie de distribution pour la désengager de la poulie d’arbre à cames. Ensuite, enlevez le couvre-culasse après avoir dévissé ses écrous de fixations. Faites beaucoup attention à ne pas égarer ou endommager le joint de culasse. Vous pouvez en faire ce que vous voulez si vous ne comptez pas le réutiliser.

3e étape : démontez l’arbre à cames

Pour cela, vous devrez dévisser, deux à deux, progressivement et chacun à son tour, les écrous de palier. Assurez-vous que les boulons soient dévissés au même niveau. Une fois qu’ils seront retirés, l’arbre à cames et les paliers peuvent être enlevés.

4e étape : remplacez le poussoir hydraulique et remontez le moteur

Retirez les repoussoirs hydrauliques défaillants et remplacez-les. Assurez-vous que les équipements neufs soient bien plongés dans l’huile pour les amorcer au préalable de leur montage. Enfin, suivez les étapes dans le sens inverse pour remonter le moteur.

Comment reconnaitre un poussoir hydraulique hors service ?

En cas de poussoir hydraulique défectueux, le moteur de votre voiture émettra des claquements. S’ils n’apparaissent qu’à froid, alors il s’agit probablement d’un problème de désamorçage de l’huile. Ce souci est souvent passager et peut être résolu avec l’utilisation d’un additif spécifique dans l’huile. Son rôle sera de dégripper l’équipement. Dans le cas où le bruit persisterait même à chaud, le problème ne peut être dû qu’à la défaillance d’un clapet. Il vous sera donc indispensable de le changer.

Il est recommandé de n’utiliser que de l’huile à moteur homologuée et de bonne qualité pour maximiser la longévité d’un poussoir hydraulique. Veillez également à ce qu’il soit adapté aux spécialités de votre véhicule. Sachez qu’en faisant régulièrement des vidanges, vous éviterez que le moteur s’encrasse.

Comment fonctionne-t-il ?

poussoir hydrauliqueLe poussoir hydraulique est la pièce automobile qui permet le lien entre les soupapes du moteur et l’arbre à cames. Il en existe de différents types et modèles. Mais en général, ces équipements sont formés de deux chambres, l’une inférieure et l’autre supérieure. Elles échangent entre elles par l’intermédiaire d’un canal constitué de clapet qui régule la pression de l’huile à moteur. Cette dernière exerce en effet une force sur les deux sections de la soupape hydraulique.

La chambre supérieure est liée à l’arbre à cames et glisse au cœur de celle inférieure, qui est relié à la queue de soupape. Au repos, la soupape est fermée et il n’y a aucun jeu entre la came et la soupape. La première n’appuie pas sur le poussoir hydraulique et la deuxième est fermée. Les deux chambres de l’accessoire sont mises sous pression par l’huile contenue dans le clapet. En action, la chambre supérieure du poussoir hydraulique est appuyée par la came. Il en résulte l’ouverture de la soupape et la fermeture du clapet ; ce qui l’empêche de coulisser dans le compartiment inférieur.

Conclusion

En conclusion, le poussoir hydraulique est un équipement important du moteur. Cet article a montré comment le changer en cas de défectuosité, mais aussi des moyens de le protéger des pannes. Suivez les conseils qui y sont donnés et vous pourrez vous-même remplacer les poussoirs hydrauliques de votre moteur.

You might also like

Comments are closed.